L'ICO
Première école africaine gratuite de l'Image, du Son et de réalisation de films d'Animation

L'ICO - L'institut Cinématographique de Ouidah - a pour vocation de former de jeunes Béninois, de jeunes Africains et des jeunes d'autres continents aux Métiers de l'Image et du Son ainsi qu'à l'Animation.

L'iCO, école nationale supérieure des Métiers de l'Image, du Son et de l'Animation, accessible sur dossier avec Bac+2 ou équivalent, et à toute personne titulaire d'un baccalauréat pouvant justifier d'une activité professionnelle d'au moins quatre ans dans tout domaine, assure un enseignement technique, artistique et culturel consacré aux Métiers du Cinéma, de l'Audiovisuel et de l'Animation. Cet institut est un établissement à caractère social, sous forme d'association loi 1901 à but non lucratif et reconnue d'utilité publique, sous le parrainage du Ministère de la Culture, de l'Artisanat et du Tourisme ainsi que du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

L'ICO, le premier du genre au Bénin et dans la sous-région, doit occuper une place prépondérante dans le monde audiovisuel. Films, dessins animés, téléfilms, émissions, réalisations multimédia, porteront demain à leur générique les noms des étudiants de l'ICO, une école professionnelle appelée à être une école d'art à part entière.

L'originalité de l'ICO

L'originalité de l'ICO est qu'il est gratuit. Les étudiants qui sont sélectionnés sur dossier sont pris en charge intégralement : billet d'avion pour les étudiants étrangers; billets de train et de bus pour les étudiants Béninois et frais de séjour pour tous les étudiants. Le matériel scolaire est à la charge de l'ICO.

Missions

Les missions essentielles de L'ICO sont :
- La formation initiale
- La formation continue

Les missions annexes sont :
- La coopération avec les écoles et les établissements d'enseignement de l'audiovisuel à l'étranger
- La production, l'édition et la diffusion de films et de documents en relation avec la pédagogie de l'école.
- La promotion et la diffusion de la culture cinématographique.

L'enseignement

Les enseignements sont organisés sur 3 années. Chaque année comporte 30 semaines (en moyenne 32 heures par semaine).
L'ICO fonctionne du lundi matin au samedi midi. L'accès des étudiants aux lieux ressources (salles de travail, centre de ressources documentaires, salles techniques) est possible du lundi matin au samedi soir.

Les matières sont enseignées en cours magistraux, en travaux dirigés ou en travaux pratiques selon les matières. Nous pouvons distinguer deux types d'enseignement :
- l'enseignement à visée professionnelle est dispensé essentiellement par des intervenants (professionnels du cinéma en exercice) ayant déjà fait preuve de leur capacités pédagogiques. Toutefois, certaines matières pourront être réparties entre un « professionnel » et un « professeur ».
- l'enseignement général (regroupé dans les modules « communication » et « pratique sportive ») est donné par des professeurs d'université diplômés et expérimentés.

Un cours peut être donné en séminaire, sur quelques jours, une ou deux semaines, ou réparti sur un semestre ou sur une année.
Le planning des cours est remis à chaque étudiant en début de semestre.

Les enseignants

L'enseignement à L'ICO est dispensé essentiellement par des professionnels en activité. Les intervenants se relaient par périodes de quelques jours ou quelques semaines pour dispenser au fur et à mesure leur cours. Ils encadrent les activités des étudiants, assurent des cours théoriques, des formations pratiques, ou la mise en place d'un exercice complet.

- Réalisation : de Gaston Kaboré à Mathieu Kassovitz en passant par Tran Anh Ung, Spike Lee, Wim Wenders, Jim Jarmusch, Abbas Kiarostami, Mostefa Djadjam, Jean Odoutan, Zhang Yimou, Pierre-Yves Vandeweerd, Mansour Sora Wade, Emilie Deleuze, Robert Guédiguian, Nicolas Philibert, Claire Denis, les frères Dardenne...
- Production et distribution : de Claude Berri (Pathé-Renn) à Marin Karmitz (MK2), Michel Saint-Jean (Diaphana), Aïssa Djabri (Vertigo) ou Jean Odoutan (45rdlc en France et Tabou-Tabac Films à Ouidah au Bénin)
- Son : de Jean-Pierre Ruh, Jérome Ayasse à Frédéric Ullmann.
- Image : de Thierry Arbogast à Caroline Champetier en passant par Bruno Nuytten.
- Montage : de Martine Giordano à Sabine Mamou en passant par Yann Dedet, Anne Baudry, Michel Klochendler ou Nadine Muse.
- Scénario : de Jean-Claude Guiguet à Jacques Fieschi, en passant par Claude de Givray, Yves Lavandier, Jean Jourdheuil, Hassan Legzouli ou Danièle Thompson.
- Animation : Michel Ocelot, Jacques-Rémi Girerd.

A noter la participation de journalistes spécialisés dans le cinéma : Olivier Barlet d'Africultures en France, Vincent Garrigues de RFI en France, Louis Guichard de Télérama en France, Philippe Azoury de Libération en France, Elizabeth Quin du magazine Elle en France, Jean Marie Mollo Olinga, vice président de l'Association Africain des Critiques de Cinéma au Cameroun.

Conditions d'accès

L'entrée à L'ICO est réservée :
- Aux titulaires d'un Bac+2 ou équivalent.
- A toute personne titulaire d'un baccalauréat et pouvant justifier d'une activité professionnelle d'au moins quatre ans dans tout domaine.
- Tous les candidats sont âgés de moins de 35 ans au 1er janvier de chaque année.
- L'entrée s'effectue sur examen du dossier de chaque candidat par une commission d'admission composée de professionnels en exercice. Les candidats retenus sont soumis à un entretien.

Le dossier doit comporter un CV détaillé du candidat, une lettre de motivation personnalisée, une photo, une copie des oeuvres qu'il a précédemment réalisées ou pour lesquelles sa participation est notable ainsi que les différents diplômes obtenus ou la traduction certifiée conforme de leurs diplômes pour les candidats non francophones.

A l'issue d'une première sélection, les candidats retenus sont invités à exposer leur projet personnel à la commission d'admission. Les candidats sont sélectionnés en fonction de leur motivation, de leur personnalité et de leur créativité artistique.

La langue française est obligatoire. Les entretiens ont lieu en français, de même que les enseignements dispensés à l'Institut. Les candidats ne peuvent pas présenter plus de trois fois leur dossier à la commission d'admission.

Formation continue

Chaque année, L'ICO propose des ateliers de formation continue qui s'adressent principalement à un public de professionnels. Ces formations seront mises en place avec différents partenaires à l'échelon international (Union Européenne, Unesco, Agence Intergouvernementale de la Francophonie, Ministère français des affaires étrangères, Centre National de la Cinématographie français, Africalia, Centre Bruxelles-Wallonie, Unifrance), ainsi qu'à l'échelon national ou régional (les ministères de la culture et de l'éducation des pays africains). Il n'est pas exclu que les étudiants de L'ICO puissent assister à certains cours de formation continue à partir du second cycle et se retrouvent ainsi au contact de professionnels qui leur font partager leur expérience.

Université d'été

Chaque année, l'université d'été permet, durant six semaines, à de jeunes professionnels et étudiants Béninois et étrangers de venir compléter leur formation théorique et pratique à l'école. L'appel de candidatures internationales, organisé en liaison avec les ambassades du Bénin à l'étranger, donne lieu à une procédure d'admission comparable à celle de l'école proprement dite; autrement dit, sur dossier. Les candidats admis, contrairement aux étudiants de L'ICO, doivent prendre en charge leurs frais de transport et de séjour. Les cours restant cependant gratuits.

Par ailleurs, L'ICO coopère avec de nombreuses écoles à l'étranger, soit pour proposer des modules de formation, soit pour en bénéficier, soit pour participer à des missions d'expertise ou pour en effectuer et aider à la mise en place de formations au cinéma et à l'audiovisuel à l'étranger. Pour les étudiants, la dimension internationale de l'école offre de nombreuses possibilités : réalisation de projets dans d'autres écoles (La Fémis, Louis Lumière, Sydney, Berlin, Montréal, universités américaines), formations communes entre étudiants de L'ICO et étudiants étrangers. L'accueil d'étudiants d'écoles étrangères constitue également un apport essentiel en terme d'ouverture des étudiants de L'ICO à des approches différentes du monde du cinéma et à des esthétiques différentes. L'ICO organise également des soirées dédiées au cinéma étranger : Présence de réalisateurs ou d'acteurs étrangers venus montrer leurs films, ou rencontrer leur public à l'école. Soirées "carte blanche" à une école de cinéma, dont les étudiants sont invités pour présenter leurs films à Ouidah (France, Belgique, Canada, Berlin, Japon, Cuba).

Quintessence

L'institut Cinématographique de Ouidah, une branche de la Fondation QUINTESSENCE<
L'ICO a été directement initié par l'association QUINTESSENCE, en passe d'être officiellement reconnue d'utilité publique par le gouvernement béninois et de voir ses statuts transformés en Fondation. QUINTESSENCE organise chaque année le Festival International du Film de Ouidah et organise QUINTESSENCE ITINERANT, structure spécialisée dans la projection de films en numérique dans le Sud du Bénin.

QUINTESSENCE dispose de moyens matériels qu'elle met à disposition de l'ICO, à savoir :
- Des véhicules, camions,
- Du matériel de prise de vue (caméras 16, 35 MM et DVcam),
- Du matériel de prise de son, y compris pour constituer un studio d'enregistrement de musique,
- Du matériel de montage numérique,
- Du matériel de projection vidéo et 35mm,
- Un savoir faire évident en matière de production d'image et de musique,
- Un fond de production régulier de par les créations de ses différents partenaires.

De même, la société de production et de distribution cinématographique TABOU-TABAC FILMS (co-productrice des films de Jean Odoutan), basée à Ouidah au Bénin, se propose d'apporter à l'école son savoir-faire et son matériel, puis de mettre en oeuvre avec L'ICO des productions et co-productions en numérique et 35mm, dans les domaines de la fiction, du documentaire, de clip-vidéos ou du film d'entreprise. Ainsi 45rdlc, société de production et de distribution cinématographique (productrice des films de Jean Odoutan), basée à Asnières en France, se propose aussi d'apporter à l'école son savoir-faire et son matériel, puis de mettre en oeuvre avec L'ICO des productions et co-productions en numérique et 35mm, dans les domaines de la fiction, du documentaire, de clip-vidéos, du film d'entreprise et de la musique.

Ces trois entités sont en mesure d'assurer aux premiers diplômés de L'ICO des débouchés professionnels au sein même des structures de Ouidah et d'Asnières, puis de contribuer ainsi au développement d'un haut lieu cinématographique de l'Afrique subsaharienne. Les actions de QUINTESSENCE et de L'ICO contribuent au développement de Ouidah, du Bénin et de la sous-région dans les domaines suivants :
- Développement Culturel
- Les productions cinématographiques et musicales au Bénin et en Afrique dont le Festival International du Film de Ouidah en est la vitrine.
- Développement Economique
- Direct: 20 emplois permanents, restauration, hébergement et tous services annexes, recettes liées à la production et à l'exploitation des films de l'école et emploi à chaque occasion d'artistes et techniciens du spectacle.
- Indirect: Emplois induits, construction des bâtiments, tourisme, promotion mondiale de Ouidah et du Bénin, développement local des besoins en service, équipement, etc.
- Développement Sanitaire et Social
- Création d'oeuvres de prévention : santé, hygiène, sensibilisation à la sécurité routière, au sida, au mariage forcé, etc. destinées à être projetées entre autres lors des tournées de QUINTESSENCE ITINERANT.
- Enrichir l'esthétique de l'architecture de Ouidah lors de la construction des bâtiments de L'ICO, notamment sur la route des esclaves classée monument historique mondial. Et le système de l'habitat durable, de par les méthodes de construction des bâtiments mises en oeuvre par des spécialistes que les maçons locaux pourront facilement réemployer.
- Développement Structurel
- Le développement structurel de Ouidah s'opère grâce au haut lieu d'enseignement supérieur qu'est L'ICO et aux autres structures de Quintessence :
- Développement Touristique
- Le rayonnement culturel mondial de Ouidah et du Bénin.

Espace étudiant

    RYGOU HOUIANLO
    HOMALO Michel S. J. De Bringue
    VIEYRA E. Yvette
    ZOSSOU Christian omoteur
    GNONLONFOUN H. Jean Eudes
    NOUTEHOUEVI DAVI Kouèchivi
    BODJRENOU Bignilé Flora Chimène
    ABRAHAM Jean-Philippe Erick
    BABALOLA Adékounlé Josué Sosthène
    FAGNON Tupac Nowel
    ASSOGBA Arcade
    MEHOUNOU Josias

Contact - Liens

    Responsable : Jean ODOUTAN
    23 rue Maurice Laisney 92600 ASNIERES (France)
    Tél : (00-33) 1 47 92 88 82 ? Fax : (00-33) 1 40 85 99 78

    L'institut Cinématographique de Ouidah BP 368 Ouidah (BENIN)
    Tél/Fax : (00-229) 34 15 32
    postmaster@l-ico.org